Accueil Actualités Agenda Biographie Parcours Spectacles Presse Photos Audio Video Liens
« Cantates de Bistrot »
D'après les brèves de comptoir de Jean-Marie Gourio

Musique : Vincent Bouchot

Mise en scène : Mireille Larroche

Avec

Edwige Bourdy, Chantal Galiana,Françoise Masset,
Christophe Crapez, Lionel Peintre,
 Vincent de Rooster, Paul-Alexandre Dubois,
Karine Gilette,
Catherine Montier,
Marie Deremble,
Emmanuelle Bertrand,
Vincent Leterme, Denis Chouillet


Voir Article
resmusica.com 28/05/2006 - Les cantates de bistrot


Cliquez sur pour lire la 2ème vidéo

Photos du spectacle


 


« La grande musique ? C'est jamais plus grand que le trou d'une oreille... »

 Et bien voilà, il suffisait de le dire... tout est là, en quelques mots sur cette grande affiche annonçant la nouvelle production de la Péniche Opéra. Voici donc les Cantates de Bistrot, spectacle musical et théâtral mis en scène par Mireille Larroche (directeur artistique du navire), conçu autour des célèbres Brèves de Comptoir, ces mots de fins soirées fleurant l'Amstel, transpirant le café calva, saisis à la volée, recueillis et consignés pendant près d'une quinzaine d'années par Jean-Marie Gourio.

Il faut s'imaginer dans l'un de ces vieux rades aux vitres opaques (allez, allez, on en a tous un au bout de sa rue)... « Moins je travaille et plus je suis fatigué, je suis aimanté, je ramasse toute la fatigue qui traîne » ; « La télé, tu peux poser des fleurs, le cinéma, tu peux rien poser dessus » ; « Entre le rêve et la réalité, t'as juste la petite table avec le réveil » ; « Si y en a une seule qui se ramène à l'école avec son voile, moi au mien j'y mets une casquette Ricard » ; « J'ai pas d'avis, du coup, personne m'emmerde ».

Pour ces phrases de tous les jours, de la musique ‘‘contemporaine d'aujourd'hui'', (oui oui) composée par Vincent Bouchot, qui réussit là un pari délicat, en parvenant à jouer avec les sons comme ces habitués de troquets jouent - malgré eux ? - avec les mots.  C'est ludique, incisif, drôle parfois.

A la concision du texte répond un minimalisme de l'effectif (un violon, un violoncelle, un piano et cinq chanteurs), un minimalisme des formes (à chaque brève correspond une pièce musicale). Pendant près de deux heures, dans cette péniche transformée en café pour l'occasion, cela fuse de tout côté. Un demi par-ci, une note par-là, un spectacle ultra dynamique servi par des chanteurs acteurs très convaincants.

Une tranche de notre quotidien enrobé de musique contemporaine, c'est tout de même à tester !
 

Haut de page